Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de myryam MAGHNIA
  • : blog MAGHNIA histoire photos actualités BD,mémoires, souvenirs ,pensées, réflexions poésie
  • Contact

Recherche

Catégories

Http://www.elkhabar.com/accuei

16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 18:19

Des chercheurs de l’Universite de Sao Paulo (USP) sont parvenus a developper le premier vaccin bresilien pour le traitement des cancers du rein et des melanomes (cancer de la peau). Parallelement, des chercheurs de l’Institut National du Cancer (Inca) de Rio de Janeiro ont realise une etude mondiale portant sur une therapie inedite destinee aux patients atteints de cancers des poumons a un stade avance. Ces resultats qui confirment l’engagement au Bresil en matiere de recherche sur le cancer, ont permis aux chercheurs « de gagner plus de reconnaissance au niveau international », souligne le quotidien O Globo. Le vaccin developpe par l’USP, baptise HybriCell, stoppe l’expansion des tumeurs cancereuses du rein et des melanomes dans 80% des cas. Chez certains patients, le traitement a contribue a tripler leur esperance de vie. « Il s’agit du premier vaccin de ce type au Bresil et son efficacite est excellente. Il est important de rappeler qu’il n’est pas utilise de facon preventive et qu’il s’agit plutot d’une technique de soin », precise le professeur Jose Alexandre Barbuto, professeur au Departement d’Immunologie de l’Institut de Sciences Biomedicales de l’USP. Fabrique a partir des propres cellules du patient, le vaccin active le systeme immunitaire de l’organisme afin qu’il identifie la tumeur comme un corps etranger. Cette technique validee par l’Agence Nationale de Surveillance Sanitaire (Anvisa) ne comporterait pas, d’apres les specialistes, d’effets secondaires notables. L’etude realisee par l’Inca sur le nouveau traitement du cancer des poumons, un des plus courants au Bresil, a ete publiee dans le « New England Journal of Medicine ». Elle represente une alternative a la chimiotherapie et ne traite que les cellules malignes en preservant les cellules saines, cela permet d’augmenter l’esperance de vie des patients atteints. L’etude a ete realisee sur 731 malades en stade avance. La nouvelle therapie est administree sous forme de pilules qui agissent sur les molecules des tumeurs et qui bloquent les recepteurs chimiques responsables de leur croissance. Les resultats ont montre que l’esperance de vie des patients a augmente en moyenne de deux mois.

Contacts :
- http://br.news.yahoo.com/050614/36/...
- http://www.biotecnologia.com.br/bio... Sources : O Globo, 06/06/2005 Redacteur : Karim Boudhraa


Partager cet article
Repost0

commentaires