Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de myryam MAGHNIA
  • : blog MAGHNIA histoire photos actualités BD,mémoires, souvenirs ,pensées, réflexions poésie
  • Contact

Recherche

Catégories

Http://www.elkhabar.com/accuei

21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 18:02
Le clou de girofle est le bouton floral du giroflier, arbrisseau originaire de l'archipel des Moluques. Hollandais et Français s'en disputèrent l'exploitation car le clou de girofle connaissait un grand succès en Europe depuis le Moyen Age où une partie de son pouvoir anti-infectieux avait déjà été remarqué. On appelait " pomme d'ambre " une orange piquée de clous de girofle, suspendue dans un placard pour parfumer le linge et éloigner les parasites.

L'huile essentielle de clou de girofle est un purificateur à très large spectre. Antiseptique et antibactérien à usage interne, elle agit en usage externe sur les inflammations dentaires, à condition de s'en servir prudemment. L'huile essentielle de clou de girofle est un stimulant général, conseillé contre la fatigue et l'hypotension. Synergies : citron, pamplemousse, pin sylvestre... à très petites doses

 

Analgésique, Antinévralgique, Antiseptique, Antiseptique urinaire, Aphrodisiaque, Carminatif, Cicatrisant, Parasiticide, Stimulant, Stimulant intellectuel, Stomachique (qui facilite la digestion gastrique)

Indications

Anémie des fermentations 4, Asthénie 4, Blessures infectées 3, Douleur (musculaire & articulaire) 5, Dyspepsie 4, Fatigue nerveuse 4, Impuissance 3, Infections urinaires 4, Insuffisance énergique 4, Intellect 4, Maladies infectieuses 4, Maux de dents 5, Névralgie 5, Problèmes de mémoire 4, Scabieux (relatif à la gale) 3, Système respiratoire 5, Ulcères 3

Les chiffres en orange indiquent sur une base de 1 à 5 l'efficacité du produit par rapport au symptôme. Ces propriétés et indications sont données à titre informatif. Elles ne sauraient en aucun cas se substituer à la consultation d’un médecin ni engager la responsabilité de Néroliane.

Puissante odeur de clou de girofle, chaude, épicée et suave. Constituant important des notes fantaisie florales.

precaution d'emploi

Eviter le contact avec les yeux et les muqueuses. Tenir hors de portée des enfants. Ne pas utiliser pure sur la peau.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 17:14
  • Avoir une dent contre quelqu’un
  • Montrer les dents
  • Etre armé jusqu’aux dents
  • Avoir la dent dure
  • Avoir une grande gueule
  • Ferme ta gueule
  • Savoir tenir sa langue
  • Etre une mauvaise langue
  • Avoir une langue de vipère
  • Œil pour œil, dent pour dent
  • Mordre la poussière
  • Mal de dent, mal d’amour
  • Avoir la dent
  • N’avoir rien à se mettre sous la dent
  • Avoir l’eau à la bouche
  • Avoir les dents du fond qui baignent
  • Répondre du bout des dents
  • Dévorer la vie à pleines dents
  • Baver d’envie
  • Etre sur les dents
  • prendre le mors aux dents
  • avoir les dents longues
  • rire à pleines dents
  • serrer les dents
  • ne pas mâcher ses mots
  • mentir comme un arracheur de dents
  • Si un homme souffre des dents, c’est que sa femme est enceinte.
  • Mal de dent et mal d’enfant sont les plus grands
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 20:32
ben45-vernet-001z-1-.jpgben45-vernet-001z-1-.jpgBattle-Isly-1-.jpg

La bataille d'Isly se déroula le 16 août 1844 à la frontière algéro-marocaine. Elle vit la victoire du Maréchal Bugeaud sur Moulay Abd al-Rahman, sultan du Maroc, qui soutenait Abd El-Kader.bugeaudp1-grd-1-.jpg

Le 6 août Tanger avait été bombardée par des navires français commandés par Joinville.

Dans la nuit du 15 au 16 août, le gouverneur général ayant réuni toutes ses forces ne s’élevant qu’à 11 000 hommes, se porta sur le camp marocain établi à la position de- Djarf-el-Akhdar, à peu de distance d’Oujda, sur la droite de l’Oued Isly, petit affluent de la Moulouia.

Devant avoir affaire presque exclusivement à de la cavalerie, il avait formé de son infanterie un grand losange dont les faces se composaient elles-mêmes de petits carrés. La cavalerie était dans l’intérieur de ce losange qui marchait par un de ses angles dûment pourvu d’artillerie.

Au point du jour, voyant s’avancer l’armée française, le Sultan lança contre elle toute la cavalerie marocaine présentant une masse de vingt à vingt-cinq mille chevaux. Cette cohue ne parvint pas à forcer les  lignes de tirailleurs, et fut bientôt séparée en deux par les carrés qui s’avançaient dans la cavalerie. Le maréchal fit alors sortir sa cavalerie. Celle-ci se formant par échelons, chargea la cavalerie marocaine qui était à  gauche, et la dispersa après avoir jeté sur le carreau plusieurs centaines de ses cavaliers. Le premier échelon, composé de six escadrons de spahis et commandé par le colonel Yousouf, ne voyant plus devant lui que le camp marocain encore tout dressé, s’y précipita. Onze pièces de canon qui en couvraient le front de bandière firent feu une seule fois. Les artilleurs marocains n’eurent pas le temps de recharger :

L’infanterie marocaine se dispersa dans des ravins où la cavalerie ne pouvait la poursuivre, et gagna, par de longs détours, la route de Taza. Pendant que le premier échelon marchait sur le camp,le second, commandé par le colonel Morris, se porta sur la partie de la cavalerie ennemie qui était à  droite. Le combat fut très acharné. Après cela tout fut terminé. L’armée française se concentra au camp des Marocains, et bientôt se mit à la poursuite des vaincus pour les empêcher de se rallier.

Les trophées de la victoire furent onze pièces de canon, dix-huit drapeaux, toutes les tentes des Marocains, y compris celle de Sidi-Mohammed assez richement meublée, enfin, des approvisionnements de tout genre. Les pertes en hommes des marocains furent de huit cents morts.et on parle encore que la france est venue en force implanter la civilisation !!!!!!!!!!

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 22:01

622624-1-.jpg 622624-1-.jpg

Vue la beauté de ces sites remarquable, les plages de la commune de Marsa Ben M’hidi (125 km à l’ouest de Tlemcen) constituent une destination privilégiée pour des millions d’estivants venant de tous les coins d’Algérie et de l’étranger en quête de quiétude dans un site qui ne laisse pas indifférent. Dotée d’une belle nature et de paysages féeriques, ces plages accueillent, d’année en année, un nombre sans cesse croissant de visiteurs attirés par la beauté du site et des infrastructures hôtelières réalisées sur place pour contribuer au développement du tourisme balnéaire. Ce sont plus de six millions d’estivants qui ont séjourné, l’année écoulée, dans cette côte frontalière de l’ouest du pays, selon les statistiques de la direction du tourisme de la wilaya de Tlemcen. Malgré un début un peu timide, durant cette saison estivale, les plages de Marsa Ben M’hidi, Moscarda 1 et 2 vivent, progressivement, au rythme des va et vient incessants des estivants.
 “Ces plages seront prises d’assaut, dès la mi-juillet, période durant laquelle la chaleur se fait plus lourde à supporter”, indique un propriétaire de camping.  “A cette date-là, il est difficile de trouver une chambre ou une place aux campings au vu de la forte demande engendrée par l’arrivée massive non seulement des estivants résidents en Algérie, mais, également, ceux venant de l’étranger”, poursuit-il.  En haute saison, “la ville de Marsa Ben M’hidi et ses environs immédiats, se transforment en un grand hôtel”, attestera ce propriétaire de camping. En effet, même les habitants de cette ville exploitent cette aubaine pour “louer leurs maisons, leurs garages ou leurs appartements” aux estivants venus goûter aux délices et aux charmes de la méditerranée.  Tous les ingrédients sont, en fait, réunis dans cette région pour passer un bon séjour, malgré la cherté des prix pratiqués et qui ne sont pas toujours abordables, notamment, pour les petites et moyennes bourses, indique-t-on à la direction locale du tourisme.A titre d’exemple, une tente de 6 places dans un camping est louée approximativement à 1 000 DA/jour, le garage à plus de 30 000 DA/mois et, enfin, une chambre d’hôtel, entre 4 000 et 5 000 DA/jour.   Avec l’achèvement, en août 2008, du port de pêche et de plaisance de Marsa Ben M’hidi, actuellement en cours de réalisation, la commune pourrait attirer des touristes durant toute l’année ce qui aura, certainement, un impact positif sur l’activité commerciale et économique de toute la région. Disposant d’une zone d’expansion touristique (ZET) de plus 60 hectares, la région de Marsa Ben M’hidi n’a, à ce jour, enregistré, “la concrétisation nouvelle d’aucun investissement touristique de grande envergure à la hauteur de ses ambitions”, a déploré le vice président de l’APC.

Malgré la disponibilité du foncier, soit 10 ha à Ain Adjroud, 30 ha à Moscarda 1 et 2 et 14 ha à Marsa Ben M’hidi, “l’investissement touristique tarde à venir dans cette ZET”, précise-t-on à la direction du tourisme de la wilaya de Tlemcen. Les estivants avides de détente et de repos estiment que cette région est l’endroit idéal pour passer de bonnes vacances.  D’année en année, des améliorations sont en effet constatées rendant le séjour de plus en plus agréable. Une foire économique est installée, durant toute la saison estivale, pour les touristes et passagers qui peuvent acheter des produits artisanaux ou de saison. Sur le plan approvisionnement en denrées alimentaires et en eau potable, les choses se sont nettement améliorées. L’estivant n’a plus besoin de se lever très tôt pour avoir son pain, à titre d’exemple. Un vrai commerce du pain traditionnel a prospéré au grand bonheur des touristes qui aiment bien déguster le “Metloue M’sirdi” ou le pain de la “Frina”.  Les habitués des plages de Marsa Ben M’hidi ont eu, également, la bonne surprise de voir couler dans leurs robinets l’eau douce, pour la première fois dans cette région du pays. Après la réalisation d’un forage à Boukanoune (14 km de Marsa Ben M’hidi), cette commune a bénéficié d’un raccordement qui la soulage, un tant soit peu, avant l’achèvement du transfert d’eau potable de Zouia qui devrait alimenter tout le couloir ouest de la wilaya de Tlemcen, dont Marsa Ben M’hidi.  “L’eau douce est distribuée en moyenne un jour sur quatre”, a précisé un responsable local. Les tracasseries liées à l’approvisionnement en bouteilles de gaz sont, par ailleurs, définitivement réglées, a-t-il indiqué en soulignant que Marsa Ben M’hidi a été entièrement “raccordée au réseau de gaz de ville”.    Pour l’énergie électrique, la commue vient de bénéficier de trois transformateurs électriques pour renforcer l’éclairage.  Sur le plan des loisirs, la location des jet-ski est en vogue à Marsa Ben M’hidi, outre les soirées qui sont programmées par les directions de la jeunesse et des sports et de la culture pour égayer le séjour des estivants. Cependant, les loisirs destinés aux enfants font cruellement défaut dans cette localité, a fait observer un jeune émigré algérien résident en France.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 20:57

 

ARTICLE PREMIER. - Les deux plénipotentiaires sont convenus que les limites qui existaient autrefois entre le Maroc et la Turquie resteront les mêmes entre l’Algérie et le Maroc. (…)
 
ART. 2 - Les plénipotentiaires ont tracé la limite au moyen des lieux par lesquels elle passe et touchant lesquels ils sont tombés d’accord, en sorte que cette limite est devenue aussi claire et aussi évidente que le serait une ligne tracée.
 Ce qui est à l’est de cette limite appartient à l’Algérie. Tout ce qui est à l’ouest appartient au Maroc.
 
ART. 3 - La désignation du commencement de la limite et des lieux par lesquels elle passe est ainsi qu’il suit : cette ligne commence à l’embouche de l’oued […] Adjeroud dans la mer ; elle remonte avec ce cours d’eau jusqu'à la source nommée Ras-el-Aïoun, et qui se retrouve au pied de trois collines portant le nom de Menasseb-Kiss,
(…) De là, elle prend la direction sud jusqu’à Kheneg-el-Hada, d’où elle marche sur Tenïet- el Sassi, col dont la jouissance appartient aux deux empires.
Pour établir plus nettement la délimitation à partir de la mer jusqu’au commencement du désert, il ne faut point omettre de faire mention, et du terrain qui touche immédiatement à l’est la ligne susdésignée, et du nom des tribus qui y sont établies.
 
ART. 4 - Dans le Sahara (désert), il n’y a pas de limite territoriale à établir entre les deux pays, puisque la terre ne se laboure pas et qu’elle sert seulement de pacage aux Arabes des empires qui viennent y camper pour y trouver les pâturages et les eaux qui leur sont nécessaires. Les deux souverains exerceront de la manière qu’ils l’entendront toute la plénitude de leurs droits sur leurs sujets respectifs dans le Sahara. (…)
 
ART. 5 - Cet article est relatif à la désignation des kessours (villages du désert) des deux empires.
(…)
Les Kessours qui appartiennent au Maroc sont ceux de Yiche et de Figuig.
Les Kessours qui appartienennt à l’Algérie sont : Aïn-Saffra, S’fissifa, Assla, Tiout, Chellala, El-Abiad et Bou-Semghoune.
 
ART. 6 - Quant au pays qui est au sud des kessours des deux gouvernements, comme il n’a pas d’eau, qu’il est inhabitable et que c’est le désert proprement dit, la délimitation en serait superflue.
 
Fait sur le territoire français voisin des limites, le 18 mars 1845 ( 9 de rabiâa-eloouel, 1260 de l’hégyre)
ARTICLE PREMIER. - Les deux plénipotentiaires sont convenus que les limites qui existaient autrefois entre le Maroc et la Turquie resteront les mêmes entre l’Algérie et le Maroc. (…)
 
ART. 2 - Les plénipotentiaires ont tracé la limite au moyen des lieux par lesquels elle passe et touchant lesquels ils sont tombés d’accord, en sorte que cette limite est devenue aussi claire et aussi évidente que le serait une ligne tracée.
 Ce qui est à l’est de cette limite appartient à l’Algérie. Tout ce qui est à l’ouest appartient au Maroc.
 
ART. 3 - La désignation du commencement de la limite et des lieux par lesquels elle passe est ainsi qu’il suit : cette ligne commence à l’embouche de l’oued […] Adjeroud dans la mer ; elle remonte avec ce cours d’eau jusqu'à la source nommée Ras-el-Aïoun, et qui se retrouve au pied de trois collines portant le nom de Menasseb-Kiss,
(…) De là, elle prend la direction sud jusqu’à Kheneg-el-Hada, d’où elle marche sur Tenïet- el Sassi, col dont la jouissance appartient aux deux empires.
Pour établir plus nettement la délimitation à partir de la mer jusqu’au commencement du désert, il ne faut point omettre de faire mention, et du terrain qui touche immédiatement à l’est la ligne susdésignée, et du nom des tribus qui y sont établies.
 
ART. 4 - Dans le Sahara (désert), il n’y a pas de limite territoriale à établir entre les deux pays, puisque la terre ne se laboure pas et qu’elle sert seulement de pacage aux Arabes des empires qui viennent y camper pour y trouver les pâturages et les eaux qui leur sont nécessaires. Les deux souverains exerceront de la manière qu’ils l’entendront toute la plénitude de leurs droits sur leurs sujets respectifs dans le Sahara. (…)
 
ART. 5 - Cet article est relatif à la désignation des kessours (villages du désert) des deux empires.
(…)
Les Kessours qui appartiennent au Maroc sont ceux de Yiche et de Figuig.
Les Kessours qui appartienennt à l’Algérie sont : Aïn-Saffra, S’fissifa, Assla, Tiout, Chellala, El-Abiad et Bou-Semghoune.
 
ART. 6 - Quant au pays qui est au sud des kessours des deux gouvernements, comme il n’a pas d’eau, qu’il est inhabitable et que c’est le désert proprement dit, la délimitation en serait superflue.
 
Fait sur le territoire français voisin des limites, le 18 mars 1845 ( 9 de rabiâa-eloouel, 1260 de l’hégyre)
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 19:06
 
 bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto 
Prends garde au bœuf par devant, à l'âne par derrière, à l'imbécile par tous les côtés
A cane non magno saepe tenetur aper 
Souvent le sanglier est arrêté par le petit chien (Ovide, Remèdes à l'amour, v. 422)
A divinis 
Hors des choses divines : un prêtre suspendu a divinis ne peut plus dire la messe
A mari usque ad mare 
Depuis la mer jusqu'à la mer (devise du Canada ; officiellement : D'un océan à l'autre)
A fortiori
A plus forte raison, en particulier
A posteriori 
En partant des données de l'expérience
A priori 
Au premier abord ; avant toute expérience
Ab imo pectore 
Du fond du coeur, en toute franchise.
Ab Jove principium 
Commençons par Jupiter (équivalent de notre : « À tout seigneur tout honneur. »)
Absentem lædit, qui cum ebrio litigat 
celui qui se querelle avec un ivrogne frappe un absent (Publius Syrus, Sentences)
Abusus non tollit usum 
L'abus n'exclut pas l'usage
Abyssus abyssum invocat 
L'abîme appelle l'abîme (Psaume de David)
Acta est fabula 
La pièce est jouée (dernières paroles d'Auguste)
Actibus immensis urbs fulget massiliensis 
la ville de Marseille brille par ses hauts faits (Devise de la ville de Marseille)
Ad astra 
Vers les étoiles
Ad augusta per angusta 
Vers les sommets par des chemins étroits (La gloire ne s'acquiert pas facilement.) (Mot de passe des conjurés d'Hernani de Victor Hugo - acte IV)
Ad libitum 
Répétez à votre convenance souvent abrévié par : ad lib.
Ad gloriam
Pour la gloire
Ad hoc 
À cet effet
Ad hominem 
Dirigé vers l'homme (voir sophisme).
Ad impossibilia nemo tenetur 
À l'impossible nul n'est tenu
Ad kalendas graecas 
Aux calendes grecques (Les calendes sont romaines, les calendes grecques représentent donc une date inexistante, comme la Saint Glinglin.)
Ad litteram 
À la lettre
Ad multos annos ! 
À beaucoup d'années !
Ad nauseam 
Jusqu'à la nausée
Ad patres 
Auprès des ancêtres (« Envoyer ad patres » = tuer)
Ad vitam æternam 
Pour la vie éternelle (pour l'éternité)
Addendum, pluriel addenda 
Chose(s) à ajouter
Ægroto dum anima est, spes est 
Tant que le malade a un souffle, il y a de l'espoir (Erasme, Adages, 2.4.12)
A.E.I.O.U. (« Austria Est Imperare Orbi Universo. ») 
(les 5 voyelles) L'Autriche doit commander au monde entier (Devise des Habsbourg ; en allemand on dit: « Alle Erde Ist Oesterreich Untertan. »)
Ære perennius (exegi monumentum aere perennius) 
J'ai érigé un monument plus durable que l'airain. (Horace, Odes, III, 30)
Age quod agis ! 
Fais ce que tu fais !
Alea jacta est 
Le sort en est jeté ! (littérallement, Les dés sont jetés ! ; Jules César franchissant le Rubicon, voir Suétone, César, 32)
Alma mater 
Mère nourricière (terme désignant dans les pays anglophones un hymne universitaire).
Alter ego 
Un autre soi-même
Amicus certus in re incerta cernitur 
C'est dans le malheur qu'on reconnaît ses amis (Phrase du poète latin Ennius, rapportée par Cicéron dans le Laelius de Amicitia, 64,8)
Amor patriæ nostra lex 
L'amour de la patrie est notre loi (devise)
Aperto libro
À livre ouvert ; à première vue
Aquila non capit muscas 
L'aigle ne prend pas les mouches (Érasme, Adages, 3.2.65)
Argumentum baculinum 
Argument du bâton (dans Les Fourberies de Scapin de Molière)
Ars gratia artis 
L'art pour l'art
Ars longa, vita brevis 
L'art est long, la vie est courte (traduction du 1e aphorisme d'Hippocrate - en grec : Ὁ βίος βραχὺς ἧ δὲ τεχνὴ μάκρα).
Ars similis casus 
L'art ressemble au hasard (Ovide)
Artem quævis alit terra 
En tous lieux, le métier nourrit son homme (Érasme, Adages 1.7.33)
Asinus asinorum in sæcula sæculorum 
L'âne des ânes dans les siècles des siècles
Asinus asinum fricat 
L'âne frotte l'âne (se dit de deux personnes se complimentant de façon exagérée)
Asinus equum spectat 
L'âne regarde le cheval
Audaces fortuna juvat 
La fortune sourit à ceux qui osent (imité de Virgile, Énéide, X, 284 : audentes fortuna juvat)
Audi, vide, tace, si vis vivere 
Écoute, observe, et tais-toi, si tu veux vivre
Audiatur et altera pars 
Qu'on entende l'autre partie également (se dit à propos d'un procès ou d'une contestation)
Auri sacra fames 
Exécrable faim de l'or ! (Virgile, Énéide, III, 57)
Aut Cæsar, aut nihil 
Empereur ou rien ! (devise de César Borgia)
Ave Cæsar, morituri te salutant 
Salut César, ceux qui vont mourir te saluent (formule de salutation des gladiateurs avant leur combat, voir Suétone, Claude, 21)
Avaro omnia desunt, inopi pauca, sapienti nihil 
À l'avare, tout manque, au pauvre, peu, au sage, rien

B [modifier]

Barba non facit philosophum 
La barbe ne fait pas le philosophe (l'habit ne fait pas le moine) (citation de Plutarque)
Beati pauperes spiritu 
Bienheureux les pauvres d'esprit (citation extraite du Sermon sur la montagne de Jésus, voir Évangile selon Matthieu, V, 3)
Beatus qui prodest quibus potest 
Heureux qui vient se rendre utile à ceux qu'il peut aider (adapté d'une citation de Cicéron, De Officiis, 3.64 "Vir bonus est is, qui prodest quibus potest, nocet nemini" : "c'est un homme bon, celui qui se rend utile à ceux qu'il peut aider et qui ne nuit à personne").
Bene diagnoscitur, bene curatur 
Bien diagnostiquer, c'est bien soigner
Bis dat, qui cito dat 
Donner rapidement, c'est donner deux fois (Érasme, Adages, 1.8.91)
Bis repetita placent 
Ce qui est répété séduit
Bis repetita non placent 
Ce qui est répété deux fois ne séduit plus (Cette citation dérive du vers 365 de L'Art poétique d'Horace où le poète soutient au contraire que ce qui est beau peut être répété dix fois sans lasser l'auditeur.)
Bona diagnosis, bona curatio 
Bon diagnostic, bon remède
Bona fide 
De bonne foi
Bona valetudo melior est quam maximæ divitiæ 
Une bonne santé vaut mieux que les plus grandes richesses (Cicéron, Post Reditum, 2.5)
Bonum vinum lætificat cor hominum 
Le bon vin réjouit le cœur des hommes
Brevitatis causa 
Dit brièvement

C [modifier]

Canis sine dentibus vehementius latrat 
Un chien sans dents aboie plus vigoureusement (chien qui aboie ne mord pas)
Carpe diem 
Cueille le jour (mets à profit le jour présent ; Horace, Carmina, 1.11.8)
Carthago delenda est 
il faut détruire Carthage
Castigat ridendo mores 
Elle corrige les mœurs en riant (devise de la Comédie-Française, citation de Jean de Santeuil)
Casus belli 
Situation qui peut entraîner une guerre
Cave canem 
Attention au chien (inscription trouvée sur une mosaïque de sol représentant un chien à l'entrée d'une maison à Pompéi)
Caveat emptor 
Que l'acheteur soit vigilant
Cave ne cadas 
Prends garde à la chute (phrase traditionnellement proférée par l'esclave se tenant derrière un imperator lors d'un triomphe)
Ceteris paribus (sic stantibus) 
Toutes choses égales par ailleurs
Cibi condimentum est fames 
La faim est l'épice de tout plat (Cicéron, De Finibus, 2.90)
Citius, Altius, Fortius 
Plus vite, plus haut, plus fort ! (il s'agit de la devise olympique)
Cogito ergo sum 
Je pense donc je suis (Descartes, Les Principes de la philosophie, 1.7.10)
Concordia civium murus urbium 
La concorde entre les citoyens, voilà la muraille des villes
Conditio sine qua non 
La condition nécessaire
Confer 
Réfère-toi à (souvent abrégé en cf.)
Consuetudinis vis magna est 
La force de l'habitude est grande
Consuetudo altera natura est 
L'habitude est une seconde nature (Cicéron, Tusculanes, 2.17.40)
Contra vim mortis non est medicamen in hortis 
Il n'y a dans le jardin aucun remède à la puissance de la mort
Contraria contrariis curantur 
Les contraires se guérissent par les contraires
Corpus delicti 
Le corps du délit (ou par extension le « corps de la victime », en tant que preuve qu'un crime a bien été commis)
Corruptio optimi pessima 
La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire
Cui bono ? 
Pour quel profit ? (À qui profite le crime ? , Cicéron, Pro Milone, 12.32)
Cuius regio, eius religio 
tel prince, telle religion (celui qui a le pouvoir sur un territoire décide de la religion de ses sujets)
Cuiusvis hominis est errare 
Il appartient à tout homme de se tromper (Cicéron, Philippiques, 12.2.5) (cf. Errare humanum est)
Cura ut valeas ! 
Prends soin de toi
Curriculum vitæ 
Chemin de vie (Le CV résume l'expérience)

D [modifier]

Dat veniam corvis, vexat censura columbas 
La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes (Juvénal)
De facto 
de fait, dans les faits
De gustibus et coloribus, non disputandum 
Des goûts et des couleurs, il ne faut pas discuter
De jure 
De droit
De jure uxoris 
En droit de sa femme
De minimis non curat prætor 
Le préteur ne s'occupe pas de petites choses
De mortuis nihil nisi bene 
Des morts, on ne doit parler qu'en bien
De profundis clamavi 
Du fond de l'abîme j'ai crié
De visu 
Pour l'avoir vu
Decet imperatorem stantem mori 
Un empereur doit mourir debout (Vespasien)
Delenda Carthago est 
Il faut détruire Carthage (Caton l'Ancien ; exprime une idée fixe)
Delicta juventutis meæ 
Les fautes de ma jeunesse
Deo juvante 
Avec l'aide de dieu (Devise de Monaco)
Desipere est juris gentium 
Extravaguer est un droit des gens.
Deus ex machina 
Dieu sort de la machine (Allusion aux personnages de dieux ou de déesses, amenés au-dessus de la scène par une ingénieuse et coûteuse machinerie, et qui résolvaient d'un seul coup tous les problèmes lors du dénouement d'une pièce de théâtre à grand spectacle.)
Dies irae 
Jour de colère
Distinguo 
Je distingue (terme scolastique que l'on emploie aujourd'hui pour se moquer des distinctions absurdes tant elles sont subtiles)
Divide et impera 
Divise pour régner (variante : Divide ut imperes)
Dixi 
J'ai dit. Clos habituellement une démonstration.
Doctus cum libro 
Savant avec le livre (L'expression se dit de ceux qui ne savent rien par eux-mêmes et étalent un savoir d'emprunt. Jadis un professeur n'hésitait pas à lancer à un élève pris en flagrant délit de copiage : « Doctus cum libro, asinus au tableau ! »)
Dolus an virtus quis in hoste requirat ? 
Ruse ou courage, qu'importe contre l'ennemi ?
Dominus vobiscum 
Le Seigneur soit avec vous
Ducunt volentem fata, nolentem trahunt 
Le destin porte ceux qui l'acceptent et lynchent ceux qui le refusent (expression typiquement stoïcienne sur sa considération du Fatum, du Destin)
Dulce et decorum est pro patria mori 
Il est doux et beau de mourir pour la patrie (Horace)
Dum spiro, spero 
Tant que je respire, j'espère
Duos habet et bene pendentes ! 
Il en a deux, et elles pendent bien ! (formule prétendument utilisée lors de l'intronisation d'un nouveau pape, depuis la « Papesse Jeanne », pour vérifier qu'il n'est pas une femme)
Dura lex, sed lex 
La loi est dure, mais c'est la loi
Dura necessitas 
La dure nécessité

E [modifier]

E fructu arbor cognoscitur 
(On connaît l'arbre par les fruits)
E pluribus unum 
L'unité vient de la diversité ou l'union fait la force (sur le blason des U.S.A.)
Ecce homo 
Voici l'homme (Ponce Pilate en présentant Jésus à la foule)
Errare humanum est 
L'erreur est humaine (version abrégée de Errare humanum est, perseverare diabolicum)
Errare humanum est, perseverare diabolicum 
Il est humain (dans la nature de l'homme) de se tromper, mais persévérer (dans l'erreur) est diabolique (Sénèque le Jeune)
Et alii 
Et les autres (souvent abrégé en et al. ou e.a.)
Et cætera 
et les autres choses (abrégé en etc.)
Ex abstracto 
À partir de l'abstrait
Ex falso sequitur quodlibet 
Du faux découle ce que l'on veut (règle du raisonnement logique qui affirme que d'une proposition fausse on peut déduire n'importe quelle proposition)
Ex libris 
Faisant partie des livres de
Ex nihilo 
À partir de rien
Ex officio 
En vertu de sa position ou de son rang

F [modifier]

Fac simile 
Fais une chose semblable
Felix culpa 
Heureuse faute
Felix qui potuit rerum cognoscere causas 
Heureux celui qui a pu pénétrer le fond des choses (Virgile)
Festina lente ! 
Hâte-toi lentement !
Fiat lux ! 
Que la lumière soit ! (Ordre divin lors de la création du monde dans la Genèse)
Fide, sed cui vide 
Fais confiance, mais prends garde à qui
Finis coronat opus 
La fin justifie les moyens
Flagrante delicto 
En flagrant délit
Florebo quocumque ferar 
Je fleurirai partout où je serai porté
Fluctuat nec mergitur 
Elle tangue mais ne sombre pas (devise de la ville de Paris)
Fortes fortuna juvat ou Audaces fortuna juvat 
La fortune favorise les audacieux
Furor arma ministrat 
La fureur fournit des armes

G [modifier]

Gladius legis custos 
Le glaive gardien de la loi (devise gravée à l'entrée du Palais de justice à Paris, signifiant que la force doit se mettre au service du droit)
Gloria victis ! 
Gloire aux vaincus ! (s'oppose à Væ Victis !)
Grammatici certant 
Les savants ne sont pas d'accord entre eux à ce sujet
Grosso modo 
En gros, approximativement
Gutta cavat lapidem non vi, sed sæpe cadendo 
La goutte fait un trou dans la pierre, pas par la force, mais en tombant souvent

H [modifier]

Habemus papam 
Nous avons un pape
Habent sua fata libelli 
Les livres ont leur propre destin
Hannibal ante portas ou aussi Hannibal ad portas 
Hannibal est à la porte (Pas le temps de discuter, il faut combattre)
Hic et nunc 
Ici et maintenant
Hic et ubique terrarum 
Ici et partout sur la Terre (devise de la Sorbonne)
Hic Rhodus, hic salta 
Voici Rhodes : saute !
Hoc signo vinces 
Tu vaincras par ce signe (vision divine attribuée à Constantin Ier juste avant la bataille du pont Milvius)
Hodie mihi, cras tibi 
Aujourd'hui pour moi, demain pour toi
Homines quod volunt credunt 
Les hommes croient ce qu'ils veulent croire
Homo homini lupus 
L'homme est un loup pour l'homme
Homo sum, humani nil a me alienum puto 
Je suis un homme ; rien de ce qui est humain ne m'est étranger (Térence)
Hora fugit, stat jus 
L'heure fuit, le droit demeure
Horas non numero nisi serenas 
Je ne compte les heures que si elles sont sereines (inscription de cadran solaire)
Horribile dictu 
Horrible à dire

I [modifier]

La lettre i devant une voyelle peut être notée j pour des raisons de lisibilité.

Va (l'impératif du verbe eo (je vais) permet de fabriquer la plus petite phrase latine)
Ibidem 
Au même endroit (contracté en ibid)
Id est 
C'est-à-dire
Idem 
La même chose
Ignorantia iuris nocet 
L'ignorance du droit porte préjudice
Ignorantia juris neminem excusat 
Nul n'est censé ignorer la loi
Ignorantia legis non excusat 
L'ignorance de la loi n'est pas une excuse
Ignoti nulla cupido 
On ne désire pas ce qu'on ne connaît pas (vers d'Ovide)
In cauda venenum 
Dans la queue le venin
In dubio pro reo 
Le doute profite à l'accusé (en cas de doute, on acquitte)
In extenso 
dans son intégralité
In fine 
À la fin
In girum imus nocte et consumimur igni 
Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes dévorés par le feu (C'est un palindrome.)
In medias res 
Au milieu des choses (technique littéraire, filmique, qui consiste à commencer un récit au milieu d'une action, ou lorsque la majorité des actions a déjà eu lieu)
In medio stat virtus 
La vertu se tient au milieu... et non aux extrêmes (correspond au grec μηδεν αγαν (mêdén ágan) « Rien de trop !», inscription du temple des Sept sages qui met en garde contre toute exagération)
In partibus 
A l'origine, "in partibus infidelium" (dans les régions des infidèles) se dit d'un évêque à qui on ne laisse, à titre honorifique, qu'un siège ayant disparu
In silico 
Dans le silicium (expression latine fabriquée à la fin du XXe siècle, pour dire par ordinateur en opposition à in vivo et in vitro)
In situ 
Sur le lieu même
In vino veritas 
La vérité est dans le vin
In vitro 
Sur le verre (en laboratoire)
In vivo 
Sur le vivant (sur le terrain)
Incredibile dictu 
Incroyable à dire
Inter arma silent leges 
En temps de guerre, les lois sont muettes
Inter fæces et urinam nascimur 
Nous naissons entre la fiente et l'urine (Saint Augustin)
Intra muros 
À l'intérieur des murs (Il s'agit des murs de l'enceinte fortifiée d'une ville.)
Intuitu personae 
Dépendant de la personne (contrat)
Ipso facto 
Par le fait même
Ira furor brevis est 
La colère est une courte folie
Irritare crabrones 
Irriter les frelons (Jeter de l'huile sur le feu)
Is fecit, cui prodest 
Celui qui l'a fait, c'est celui qui en profite (Pour trouver le coupable, demandez-vous à qui profite le crime.)
Is pater est quem nuptiæ demonstrant 
Le père, c'est celui que le mariage désigne comme tel
Ite missa est 
Allez, la messe est dite ou aussi Allez, vous êtes envoyés. Paroles par lequel le prêtre clos une messe dite en latin.
Iunctis viribus 
Par des forces unies (L'union fait la force)
Iurare in verba magistri 
Jurer par les paroles du maître
Iuventus stultorum magister 
La jeunesse est le professeur des fous

L [modifier]

Labor omnia vincit improbus 
Le travail opiniâtre vient à bout de tout
Laborare est orare 
Travailler, c'est prier
Lacrimis struit insidias cum femina plorat 
Lorsque la femme pleure, elle tend un piège avec ses larmes (Caton)
Lapsus calami 
Glissement du calame (Le calame est un roseau qui sert à écrire.)
Lapsus linguæ 
Glissement de langue (souvent abrégé en lapsus tout court)
Liberate me ex inferis 
"sauvez moi de l'enfer"

M [modifier]

Macte animo ! Generose puer, sic itur ad astra 
Courage noble enfant ! C'est ainsi que l'on s'élève vers les étoiles.
Major e longinquo reverentia 
De loin, l'admiration est plus grande
Manu militari 
À l'aide de la force armée (cf. Manus milites)
Manus dei 
Main de Dieu
Manus manum lavat 
La main lave la main
Manus milites 
Par la main militaire
Margaritas ante porcos 
Les perles aux cochons
Mea culpa 
C'est ma faute ! (expression tirée de la liturgie chrétienne, voir Confiteor)
Medicus curat, natura sanat 
Le médecin soigne, la nature guérit
Memento mori 
Souviens-toi que tu es mortel ou souviens-toi que tu mourras
Memento audere semper 
Souviens toi de toujours essayer/oser
Memento quia pulvis es 
Souviens-toi que tu es poussière
Mens sana in corpore sano 
Un esprit sain dans un corps sain (Juvénal)
Minimum minimorum 
Le plus petit des plus petits
Missi dominici 
Envoyés du seigneur
Modus operandi 
Manière d'agir, mode opératoire
Modus vivendi 
Manière de vivre (s'emploie pour parler d'un accommodement plus ou moins provisoire entre deux ou plusieurs personnes en désaccord:
Multi sunt vocati, pauci vero electi 
Beaucoup d'appelés, mais peu d'élus
Mutatis mutandis 
En changeant ce qui doit être changé ou en faisant les changements nécessaires

N [modifier]

Natura abhorret a vacuo 
La nature a horreur du vide
Ne bis in idem 
nul ne peut être poursuivi pour les mêmes causes (nul ne peut être poursuivi ou puni pénalement à raison des mêmes faits - ancien code d'instruction criminel)
Nec Hercules contra plures 
Il n'y a pas d'Hercule qui tienne contre une foule
Nec Jactantia Nec Metu 
Sans jactance ni crainte. (Inscription sur la "Grand' Garde" de la Citadelle de Namur (Belgique). Elle est à l'origine de la devise de Feu le Régiment Territorial de Ligne de la Province de Namur (Unité de réserve d'Infanterie d'assault ayant hérité des Traditions du 19ème Régiment de Ligne. Le dernier Chef de Corps en fût le Lieutenant-Colonel de Réserve, Henry de Radzitzky d'Ostrowick - Écuyer).
Nec plus ultra 
Il n'est pas de mieux
Nec pluribus impar 
Non égal à plusieurs (soleils) (devise de Louis XIV)
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans 
Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude
Nemo censetur ignorare legem 
Nul n'est censé ignorer la loi
Nemo judex in causa sua 
Nul ne peut être à la fois juge et partie
Neque ignorare medicum oportet quæ sit ægri natura 
Il ne faut pas que le médecin ignore quelle est la nature de la maladie
Nihil lacrima citius arescit 
Rien ne sèche plus vite qu'une larme
Nihil novi sub sole 
Rien de nouveau sous le soleil
Nihil obstat 
Rien ne s'y oppose (locution juridique)
Nil sine numini 
Il n'y a rien sans la volonté des dieux
Non aedificandi 
Non constructible
Nomen est omen 
Le nom est un présage
Non bis in idem 
Pas deux fois la même chose c'est-à-dire Aucun homme ne pourra être jugé une seconde fois pour les mêmes charges (concept juridique)
Non fui, fui, non sum, non curo 
Je n'existais pas, j'ai existé, je n'existe plus, cela m'est indifférent. (inscription d'inspiration épicurienne sur des pierres tombales, qu'on trouve aussi sous forme abrégée : NFFNSNC)
Non licet omnibus adire Corinthum 
Il n'est pas permis à tout le monde d'aller à Corinthe (Corinthe était une ville chère dans l'Antiquité, et il fallait beaucoup d'argent pour y vivre)
Non nobis, Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da gloriam 
Pas à nous, Seigneur, Pas à nous, mais à Vous, seul, la Gloire. -1er Verset du Psaume 115 - Devise de l' Ordre du Temple (Les Templiers n'agissaient pas pour la gloire mais au nom du Seigneur et c'est ainsi qu'à lui, seul, revient le mérite de leurs actions).
Non omnia possumus omnes 
Tous ne peuvent pas tout
Non scholæ, sed vitæ discimus 
Nous n'apprenons pas pour l'école mais pour la vie
Non ut edam vivo, sed ut vivam edo 
Je ne vis pas pour manger, mais je mange pour vivre
Non vestimentum virum ornat, sed vir vestimentum 
Ce n'est pas l'habit qui embellit l'homme, mais l'homme qui embellit l'habit
Non vini vi no, sed vi no aquæ 
Je ne nage pas grâce au vin, je nage grâce à l'eau (Jeu de mots)
Nondum amabam, et amare amabam 
Je n'aimais pas encore, pourtant je brûlais d'envie d'aimer
Nosce te ipsum 
Connais toi toi-même ! (équivalent du grec (γνώθι σεαυτόν ; gnôthi seautón))
Nota bene (N.B.) 
Note bien (équivalent à remarque)
Nulla dies sine linea 
Pas de jour sans écrire une ligne
Nulla est medicina sine lingua latina 
Il n'y a pas de médecine sans latin (Il faut connaître le latin pour pratiquer la médecine ; autre sens possible : Un médicament sans inscription est inutile.)
Nulla poena sine lege 
Nulle peine sans loi (principe du droit selon lequel les peines ne peuvent être appliquées que si elles ont été préalablement prévues par la loi)
Nulla regula sine exceptione 
Pas de règle sans exception
Nulla res tam necessaria est quam medicina 
Il n'y a rien d'aussi nécessaire que la médecine
Nulla tenaci invia est via 
Nulle route n'est infranchissable
Nunc est bibendum 
Maintenant, buvons ! (Horace)
Numero deus impare gaudet 
Un numéro impair plait aux Dieux (Virgile, Les Bucoliques, VIII, 75)

O [modifier]

O tempora, o mores ! 
Ô temps, ô mœurs ! (Cicéron) (La traduction Ô temps, ô mœurs ! signifiant plutôt "autres temps, autres mœurs")
Oculi plus vident quam oculus 
Plusieurs yeux voient mieux qu'un seul
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 15:36
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 15:21
   
A coeur vaillant, rien d'impossible.
   
   
A faible champ, fort laboureur.
   
   
Aux âmes bien nées,
la valeur n'attend pas le nombre des années.
   
   
Aux grands maux, grands remèdes.
   
   
Bien dire fait rire, bien faire fait taire.
   
   
Ce qui est fait, n'est plus à faire.
   
   
Chassez le naturel, il revient au galop.
   
   
Comparaison n'est pas raison.
   
   
De l'esprit pour parler qui n'en a c'est vulgaire,
mais ce qu'il faut avoir c'est de l'esprit pour se taire.
   
   
Est un âne de nature, qui ne sait lire son écriture.
   
   
La liberté en amour c'est de ne pas chercher sa liberté.
   
   
Faveurs, femmes et deniers font des vachers, des chevaliers
   
   
Femme, feu, messe, vent et mer font cinq maux de grand amer.
   
   
Il est agréable d'être important,
mais bien plus important d'être agréable.
   
   
Il faut s'imposer des limites,
pour pouvoir aller plus loin.
   
   
Il n'y a pas de problème, qu'une absence prolongée
de solutions ne parvienne à résoudre
   
   
Il vaut mieux être moins et être ce que l'on est.
   
   
Il faut apprendre à dire OUI, en osant dire NON.
   
   
L'âne frotte l'âne.
   
   
L'avare et le porc ne sont bons qu'à leur mort.
   
   
L'écoute est un beau cadeau à offrir, à demander et à recevoir.
   
   
L'occasion fait le larron.
   
   
La violence est souvent une mise en acte de l'impuissance.
   
   
Le pire des ressentiments est de ne pouvoir pardonner
à l'autre le mal qu'on lui a fait.
   
   
Les bons maîtres font les bons valets.
   
   
Les mains noires font manger du pain blanc.
   
   
Les mots savent de nous de choses que nous ignorons d'eux.
   
   
Le meilleur moyen pour faire respecter ses droits
est de suivre le chemin de la tolérance.
   
   
Longue langue, courte main.
   
   
Mieux vaut abstention à effet médiocre.
   
   
Mieux vaut peu que rien.
   
   
N'est pauvre qui a peu, mais qui désire beaucoup.
   
   
On n'est pas responsable de la tête qu'on a,
mais bien de la tête qu'on fait.
   
   
On ne peut faire un gros noeud sur une petite corde.
   
   
Par le passé, on connaît l'avenir.
   
   
Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a.
   
   
Quand on ne peut le dire avec des mots, on va le crier avec des maux.
   
   
Qui court après l'esprit, attrape la sottise.
   
   
Qui craint les feuilles, ne va pas au bois.
   
   
Qui mal cherche, mal trouve.
   
   
Qui ne fait pas quand il peut, ne fait pas quand il veut.
   
   
Qui sème le vent, récolte la tempête.
   
   
Qui trop embrasse, mal étreint.
   
   
Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage.
   
   
Qui veut, peut.
   
   
S'il faut baiser le cul du chien, tant vaut aujourd'hui que demain.
   
   
Si les gens qui disent du mal de moi, savaient ce que je pense d'eux,
ils en diraient sans doute davantage.
   
   
Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur.
   
   
Un aigle n'engendre pas une colombe.
   
   
Quand on se croit trop grand pour faire de petites choses, on est souvent trop petit pour faire de grandes choses.
   
   
Un aigle n'engendre pas une colombe
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 17:59
 
 encor du hindi
 
 
encore du hindi
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 17:09

ecouter ces notes ,ne viennent elles pas du monde du parfait ?

 

Partager cet article
Repost0